Sites remarquables & belles rencontres (2)

Athènes : splendeur et décadence

Athina. Athènes. Évidemment, nous avons hâte de découvrir la capitale grecque et ses trésors archéologiques et historiques. À l’évocation d’Athènes, on repense à nos cours de maths, d’histoire de la Grèce antique ou encore à tous ces penseurs célèbres du cours de philo !

Nous arrivons par les docks de l’impressionnant port du Pirée et après une conduite « olympique » dans les ruelles de la capitale, nous voici dans le quartier Exárcheia, celui dit des anarchistes, du soulèvement contre la dictature des Colonels en 1973, mais aussi le point de départ des émeutes de 2008 suite au décès d’un adolescent abattu par la police. C’est là, un peu par hasard, que nous avons trouvé une chambre pour 4 jours. Theo, notre hôte arrive en scooter quelques minutes après nous.

Les murs des habitations de la rue ainsi que les petits commerces des alentours sont recouverts de tags en tout genre, certains sont d’ailleurs très bien réalisés.

Theo indique à David un parking moto (payant) où il pourra stationner notre Dora en sécurité. Tandis que les garçons partent garer leur monture respective, j’installe nos affaires dans l’appartement. Première déconvenue en voyant que la chambre n’est pourvue que d’un lit simple. Zut, j’ai dû faire une erreur en réservant. Qu’à cela ne tienne, le canapé du salon devrait faire l’affaire. Une fois de retour, nous convenons de dormir dans le sofa flambant neuf.

Theo est musicien et travaille en indépendant. Quand il ne compose pas, il donne des cours. Pas facile pour les trentenaires comme lui de joindre les deux bouts d’autant que le salaire moyen est de 450€ et le loyer de 350€.

« La chambre d’hôtes, c’est surtout pour payer les factures ! » nous confie-t-il.

Les jeunes se retrouvent en bas de l’immeuble à partir de 18 heures et resteront assis là jusqu’au lever du soleil. Ils boivent, fument du cannabis et écoutent de la techno en refaisant le monde. Ils sont les témoins d’une crise omniprésente.

Le premier jour, nous avons convenu de retrouver Michalis, connu à Istanbul, pour une visite guidée dans le quartier Monasteraki. Après une visite fort enrichissante et la rencontre de deux érudits grecs, Michalis ne déroge pas à la règle de l’hospitalité grecque et insiste pour nous inviter dans un restaurant du quartier. Quel festin ! On se régale.

Au cours de nos promenades, nous sommes frappés par le contraste entre des quartiers hyperactifs et dynamiques et d’autres complètement vides ou abandonnés.

Theo et Michalis nous ont expliqué que certains quartiers pourraient bien changer de visage d’ici quelques années. En effet, de nombreux investisseurs asiatiques notamment, achètent des immeubles entiers pour y aménager des bureaux, ce qui ferait grimper les prix de l’immobilier, devenant alors encore plus inaccessible aux Grecs. Depuis que nous sommes arrivés dans le pays, force est de constater que les prix s’envolent. Impossible pour les locaux de survivre avec des salaires aussi bas, dignes des pays de l’Est et des prix comparables à ceux de grandes capitales européennes.

Le tourisme reste une grande manne financière, mais là encore, nous tombons des nues à la vue des prix affichés pour la moindre visite culturelle. Il vous faudra débourser 20€ pour la seule visite de l’Acropole. Quant au billet soi-disant tout compris incluant 7 sites, il ne comprend pas les musées ! Nous devrons compenser ces dépenses par quelques jours de bivouac supplémentaires.

Le dernier soir, David nous prépare un délicieux risotto aux champignons dont il a le secret pour le plus grand bonheur de Theo. Au petit matin, tandis que certains terminent leur bière et s’apprêtent à aller dormir comme dans la chanson de Dutronc « Paris s’éveille », nous nous préparons à aller prendre le bateau en direction de l’île de Santorin, dans les Cyclades…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s