Des vignerons qui ont la pêche

cropped-logo

 

 

Quand on sait que la Coopérative des Vignerons de Buzet représente 94% des ventes de l’appellation, le domaine du Pech situé sur la commune de Sainte-Colombe en Bruilhois fait figure de résistant.

En 1997, Magali Tissot et son compagnon, Ludovic Bonnelle, reprennent une propriété de 25 hectares héritée du père de Magali. Les vignes ne représenteront que 13 hectares, le couple souhaitant un domaine « à taille humaine. »

Avant cette époque, Magali travaille avec son père qui lui transmet ses connaissances de la vigne et du vin. De son côté, Ludovic a suivi une formation agricole et exercé le métier de grossiste en vin.

Il faudra 5 ans au couple pour « comprendre » chaque parcelle, le terroir et le vin. Avant de s’installer, Ludovic n’a pas encore entendu parler de biodynamie.

« Mon plaisir de base, c’est la terre et la manière de la faire vivre. Ce qui me faisait avancer, c’était le bon sens paysan. »

En agriculture biologique depuis 2008, le couple adhère depuis 2009 à la certification Demeter.

La qualité avant tout

En dépit des connaissances scientifiques et des techniques ultramodernes d’aujourd’hui, force est de constater que les entreprises du secteur agricole et viticole raisonnent de manière quantitative et non qualitative : calcul de la dose d’engrais pour augmenter les rendements, sélection des plantes toujours dans le but d’accroître la rentabilité…

Ce mode de fonctionnement ne correspond en rien à l’éthique et à la philosophie de Magali et de Ludovic, c’est pourquoi ils choisissent de raisonner à l’inverse en partant de leurs propres connaissances et du savoir empirique dont ils disposent et en l’appliquant à leur domaine. Par chance, ce dernier est idéalement situé, entouré de forêts et de chevaux et assez loin de potentiels cultures conventionnelles dont les traitements s’avèreraient néfastes.

Une grande partie du domaine est consacrée à la biodiversité. Les parcelles de vignes les plus difficiles à travailler ont été transformées en prés pour les moutons, ces derniers étant déplacés de parcelle en parcelle pour pâturer de la fin des vendanges jusqu’au débourrement ;

Deux juments de race percheronne, rustique et très bien adaptée aux coteaux de la région, se chargent quant à elles du labour. L’objectif du couple est de réintroduire la traction animale tout en œuvrant à la préservation de certaines races locales, menacées.

Les vendanges qui durent environ trois semaines, sont effectuées à la main par 35 personnes ; Un premier tri du raisin est effectué à la vigne puis un second en cave pour obtenir une qualité irréprochable ; pas de soufre, aucun collage, pas de filtration, nos deux vignerons cherchent d’abord à obtenir un jus de raisin.

« Chaque année est une nouvelle expérience, on veut repartir avec une page blanche pour être ouverts au raisin qu’on ramasse et n’écouter que lui. Pour nous, le vin se fait à la vigne et nulle part ailleurs. »

La conservation de l’herbe dans les vignes est utilisée pour reconstituer l’humus en surface de manière à fixer et à structurer les sols, favoriser la vie microbiologique.

« La vigne, c’est ce qui nous faire vivre ; le sol est un capital pour les générations futures et on n’a pas le droit de le détruire ; c’est l’outil de demain. »

Côté traitements, ils sont très faibles au domaine. Ludovic nous explique qu’il utilise seulement 1,5 kg/ha et par an contre 4 kg/ha autorisés en biodynamie et 6 kg en agriculture biologique.

Notre coup de cœur :

La cuvée « Pech abusé 2011 », assemblage de merlot, cabernet-sauvignon et cabernet franc ; vinifié l’élevage est réalisé en foudres (200 ans) ; arômes de mûres et de cassis fort agréables ; Il est recommandé de carafer pour en apprécier toutes les qualités. Température de service : 16º C.

Le saviez-vous ?

L’AOC Buzet, petite appellation de la rive gauche de la Garonne, compte 2116 ha de vignes. Les vins, surnommés mousquetaires de l’Albret sont à dominante rouge. On retrouve les cépages typiques du sud-ouest de la France tels que le Merlot, le Cabernet-sauvignon, le Cabernet franc et le Malbec et pour les vins blancs, les classiques Sémillon, Muscadelle et Sauvignon. Les sols, riches en minéraux, sont principalement de type argilo-calcaire et graveleux.

 

Contact :

Domaine du Pech

Le Pech

47310 Sainte Colombe en Bruilhois

Tél. : 07 89 61 57 19

 http://www.domainedupech.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s