Bordeaux : un élan biodynamique porté par les jeunes vignerons

Ah le Bordelais ! Nous avons tous à l’esprit de grands noms d’appellations comme Margaux ou Cheval Blanc et de grands crus tels que Saint-Emilion ou Saint-Estèphe. Or, que savons-nous réellement de ses grandes maisons ? Quand est-il de la viticulture biologique dans la plus vaste région viticole française ?

Pour le savoir, nous sommes allés à la rencontre de pionniers de la biodynamie, mais aussi de jeunes vignerons qui se lancent dans l’aventure.


 

logo

Parmi les très belles rencontres de cet été, nous retiendrons celle d’Anaïs Bernard et de Bastien Pastourie alias la Bastane.

En 2017, ce couple de trentenaires fait le pari un peu fou de reprendre pas moins de 15 hectares de vignes tout en effectuant la restauration d’une bastide du XIXesiècle ! Mais les projets de ce genre ne leur font pas peur, bien au contraire…

Portraits

Originaire du Médoc, Anaïs est issue d’une famille de vignerons. Après de brillantes études de commerce (HEC) à Paris, elle revient dans sa région natale afin de reprendre la gestion du domaine familial. Pour parfaire ses connaissances techniques viticoles, elle s’inscrit aux cours pour adultes de Bordeaux Sciences Agro.

Bastien a grandi à Sadirac, petite commune de l’Entre-deux-mers. Passionné par le monde de la vigne et du vin, le jeune homme travaille dans de grands domaines bordelais où il apprend le métier. Après un séjour aux États-Unis et une expérience en qualité de responsable technique dans une exploitation viticole bio dans le Bordelais, il est convaincu de vouloir se lancer à son tour dans cette filière. Il complète sa formation à Bordeaux Sciences Agro où il obtient un diplôme d’ingénieur. C’est là qu’il fait la connaissance d’Anaïs.

Quelques années plus tard, grâce aux hasards de la vie, nos deux amoureux de la vigne se retrouvent. Ensemble, ils décident de monter le projet de la Bastane qui mûrira, tel le bon vin, durant une année. Les critères du couple sont très précis, tant et si bien qu’il leur faudra plusieurs mois avant de dénicher LE site idéal pour démarrer leur activité ! C’est finalement sur les hauteurs de Rions, pittoresque village médiéval des Côtes de Bordeaux, dans de superbes terroirs, mêlant les argilo-calcaire de Saint-Emilion et les graves du Médoc, que la Bastane voit le jour.

Le sol y est si riche qu’en se promenant dans les vignes du domaine, on peut tomber sur des pépites de l’ère tertiaire comme les huîtres fossilisées datant de plusieurs millions d’années !

Les amateurs de géologie pourront approfondir leur balade par une visite du village voisin de Sainte-Croix-Du-Mont abritant falaise et grottes recouvertes d’huîtres !

Les cépages

On retrouve les blancs originels des Côtes de Bordeaux, autrement dit, le Sauvignon, la Muscadelle, le Sémillon et en rouge des variétés plus classiques telles que le Merlot, le Cabernet-sauvignon, le Cabernet franc et le Malbec.

Cette mosaïque de cépages permet à Anaïs et Bastien de créer une grande variété de vins allant du crémant rosé au vin rouge de garde, en passant par le blanc sec au liquoreux.

Gîte & chambres d’hôtes

salon-salle-a-manger-2-2
Le gîte

Séjourner dans un château le temps d’un week-end ou pour les vacances, ça vous dirait ?

Pour venir déguster les bons vins des Côtes de Bordeaux et visiter les alentours, nos jeunes vignerons vous proposent un gîte tout équipé ainsi que 2 chambres d’hôtes respectivement de 30 et 50 m2. Voir coordonnées ci-après pour renseignements et réservations.

Les projets

Tous deux issus « de la terre », Anaïs et Bastien veulent inscrire la Bastane dans une démarche biologique.

Outre la vente de leur vin, ils souhaitent que leur domaine (re) devienne une vraie ferme de polyculture où tout un chacun viendrait acheter ses fruits, légumes et miels biologiques. Au programme donc, le développement de partenariats avec des producteurs locaux ou encore l’organisation d’ateliers scolaires afin de sensibiliser les plus jeunes aux questions environnementales et de leur faire découvrir les produits du terroir.

D’ici à 5 ans, nos jeunes vignerons ambitionnent d’être une des valeurs sûres des Côtes de Bordeaux en montrant que la filière biologique a de l’avenir et qu’il est possible de produire un beau vin tout en respectant l’environnement.

Nous ne manquerons pas de suivre l’avancée de leurs projets à notre retour de voyage.

Notre coup de cœur :

Le rouge gourmand « Première vendange 2017 », subtil assemblage de merlot, cabernet-sauvignon, cabernet franc et malbec. Vin aux arômes de fraise qui s’apprécie avec un plat de viande ou de lasagnes. Il est préférable de le sortir un peu à l’avance ou de le carafer afin qu’il exprime toute sa puissance aromatique. Évidemment, il s’agit du premier millésime, il faut donc lui laisser le temps nécessaire pour s’exprimer.

Le saviez-vous ?

Avant de s’appeler Bastane, c’est sous le nom de Château de l’Espinglet que les Bordelais connaissaient la propriété du 19esiècle. À cette époque, cette dernière figure déjà comme référence dans le Féret, véritable bible des vins de Bordeaux.

Contact :

SCEA La Bastane
1 Espinglet
33410 Rions

Tél. : 06 72 44 42 36 / 06 81 53 73 79
labastane@gmail.com

 

One Reply to “Bordeaux : un élan biodynamique porté par les jeunes vignerons”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s